Ostéopathie

L’ostéopathie est une médecine manuelle globale qui considère le corps comme un ensemble mécanique en 3D dans lequel tous les maillons d’une chaîne sont en interactions.

Le but de l’ostéopathe est de trouver et traiter l’origine de vos douleurs afin d’obtenir un soulagement rapide, efficace pour vous soulager de façon durable en évitant les récidives.

Un traitement ostéopathique est composé de techniques douces et indolores en se référant à ses connaissances parfaites des pathologie du corps humain,  de l’anatomie, de la physiologie et de la biomécanique.

L’ostéopathie est une médecine de première intention : vous pouvez consulter votre ostéopathe directement. Il saura, si nécessaire, établir un diagnostique d’exclusion et vous référer au professionnel le plus compétent pour vous prendre en charge.

L’ostéopathe prend en charge les pathologies musculaire et ostéo-musculaire (non inflammatoires, non infectieuses et non tumorales), viscérales (fonctionnelles), ainsi que leurs conséquences.Les consultations d’ostéopathie s’adresse aux bébés, aux enfants, aux femmes enceintes, aux adultes, aux sportifs et aux personnes âgées.

L’Ostéopathie étant initialement une thérapie préventive, il est important, de la même manière que vous iriez faire un contrôle chez votre ophtalmologue, dentiste et autre, d’effectuer un bilan tous les 6 mois/1 an afin d’éviter que des déséquilibres s’installent et déclenchent un épisode douloureux aiguë.

Le Principe:

Chaque perte de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères peut provoquer un déséquilibre mécanique et postural du corps. L’ostéopathe vise à rétablir cette Mobilité. L’ostéopathie aborde l’individu dans son ensemble en tenant compte de ses antécédents et de la vie quotidienne afin de mieux comprendre les mécanismes d’installation de ses douleurs

Les manipulations effectuées sont diverses (musculaire, douces, articulaires, viscérales, crâniennes) et peuvent varier d’un patient à l’autre même si le motif semble identique, puisque pour une même douleur, les zones responsables peuvent changer d’un patient à l’autre.